· Coaching

L’action se passe en 2008. Il y a donc 10 ans.

En 2008, j’animais des conférences et des ateliers. Je parlais de comment le web allait révolutionner le monde. Je le faisais sur des Powerpoint grandiloquent qui, on va pas se mentir, ne ressemblaient pas à grand chose, et avec des grandes phrases comme :

Le web n’est pas un outil, c’est un territoire

Les marchés sont des conversations

(évidemment elles n’étaient pas toutes de moi)

Pour bien comprendre le présent nous devions observer le passé, donc je passais toujours un petit moment à raconter la naissance du web social, les grands étapes qui ont marqué l’histoire d’internet depuis les années 60-70 et l’apparition de l’ARPANET, à nos jours.

Et venait cette phrase sur l’oignon : une culture était venue se poser sur une autre pour l’enrichir au lieu de l’annuler.

D’obèse à athlète,

De pauvre à riche,

On ne passe jamais du RIEN au TOUT

Le poids que j’ai perdu n’a même pas été la première étape, ce n’était en réalité qu’une préparation. Un big bang.

J’avais déjà commencé à poser des couches de culture sur l’oignon de ma vie.

Quand le poids a commencé à s’envoler, je pouvais poser plus de couches, plus vite.

A ce moment là j’ai commencé à ne plus me préoccuper de ce que j’étais en train de perdre mais de me concentrer sur ce que je voulais gagner.

Et si toi aussi tu décidais de te concentrer sur ce que tu veux faire de ta vie et de ton business ?

Quel est ton vrai projet ?

Quel est ta zone de génie et comment l'utiliser pour ta réussite ?

Au lieu d’essayer de régler des problèmes existants, de les éliminer ? Ou de réduire les risques ? Si on les laissait de côté pour s’occuper uniquement du positif ?

Tu ne crois pas qu'ils partiront tous seuls ?

Quelle couche veux-tu ajouter à ton oignon ?

Concentre toi sur les compétences que vous souhaitez utiliser, le changement que tu veux provoquer chez les autres, sur ce que tu veux réussir et comment tu peux changer le monde et nous partirons de là pour trouver le chemin.

Tu as tout dans les mains !

Quand je te dis que ma transformation physique n’a pas été un passage du RIEN au TOUT, je vous parle surtout d’une mutation. C’est exactement le mot que j'utilisais en 2008 : les mutations digitales. C’est le résultat de toute une histoire.

Ne plus chercher à l’extérieur de soi ce qu'on possède déjà.

MAIS ATTENTION

Si je te dis que tu es un oignon, ça peut aussi vouloir dire que si tu regardes en toi, si tu t'ouvres suffisamment, ça peut faire pleurer #Beware.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK